La Conciergerie

Conciergerie_Paris

C’est à une ballade dans le Paris du XIVe siècle que je vous entraîne aujourd’hui  et demain .

Pour cela il suffit de vous rendre sur l’île de la cité pour visiter La Conciergerie et La Sainte Chapelle.

Je vous conseille la visite des deux édifices, pour cela il suffit de commencer par la conciergerie ou vous pourrez acheter un billet combiné et luxe suprême vu la foule passer en priorité pour accéder à la Sainte-Chapelle ensuite….

Aujourd’hui  je vous invite donc à La Conciergerie….

 

Au Vie siècle, Clovis, premier roi des Francs, installe sur l’île de la cité sa demeure royale. Cinq siècles plus tard, Hugues Capet, premier roi capétien, établit son conseil et administration dans le palais de la Cité qui devient ainsi le siège du pouvoir royal.

Au XIVe siècle, poursuivant l’œuvre de son grand-père Saint Louis, Philippe IV le Bel fait du palais un prestigieux symbole de la monarchie, qui deviendra le siège du Parlement de Paris.

A la fin du XIVe siècle, Charles V quitte la demeure royale de la Cité pour l’hôtel Saint-Pol, détruit depuis, après l’assassinat des conseillers de son père. Il charge un intendant ou « conciergerie », doté de pouvoirs de justice, d’administrer le Palais et la prison. De nombreux prisonniers d’Etat y séjournent tel Ravaillac, meurtrier d’Henri IV. Plus tard, le Tribunal révolutionnaire siège au Palais et en renforce le caractère carcéral. La conciergerie est classée monument historique en 1914.

 

Concergierie Ste Chapelle-0024

La Salle des Gens d’armes, construite dès 1302, sous Philippe le Bel, est un exemple unique en Europe d’architecture civile gothique. Composé de quatre « nefs » voûtées d’ogives, la salle était largement éclairée par des baies géminées dont les traces sont visibles sur le mur de gauche. Quatre cheminées chauffaient ce vaste réfectoire.

Concergierie Ste Chapelle-0015

La Salle des Gardes est contemporaine de la Salle des Gens d’armes. Cette salle servait d’antichambre à la Grand’chambre du roi à l’étage, aujourd’hui disparue, où celui-ci tenait son conseil et les « lits de justice ». Le Tribunal révolutionnaire y siégea en 1793.

 

Après l’incendie de 1776, Louis XIV modernise la prison de la Conciergerie, utilisée ensuite sous la Révolution.

 

la_conciegerie_1

 Le couloir des prisonniers constituait l’axe principal de la prison, dans lequel les détenus circulaient à leur guise. On y a reconstitué le bureau du greffier, chargé d’inscrire les mouvements de détenus sur les registres ; celui du conciergerie devenu, sous la Révolution, responsable des prisonniers ; la salle de la toilette ou les condamnés étaient dépouillés de leurs objets personnels avant leur exécution.

 

Concergierie Ste Chapelle-0029

La Chapelle dite « des Girondins » occupe l’emplacement de l’oratoire médiéval du roi. Les 21 députés girondins y banquèrent avant leur exécution le30 octobre 1793.

 

Concergierie Ste Chapelle-0027

La Chapelle commémorative de Marie-Antoinette fut aménagée en 1815, à l’emplacement précis de la cellule de la reine

 

Concergierie Ste Chapelle-0031

La cour des femmes, entourée par deux étages de cachots de prisonnières, présente encore la fontaine où celles-ci lavaient leur linge, une des tables de pierre où elles prenaient les repas et « le coin des douze » ou des derniers adieux. C’est ici que les condamnées, par groupe de 12, attendaient la charrette pour leur départ vers l’échafaud.

 

normal_reconstitution-cellule-marie-antoinette

La Cellule de Marie-Antoinette a été reconstituée sur une partie du véritable cachot de la reine. Deux gendarmes assuraient en permanence sa surveillance

 

La vie quotidienne quotidienne à La Conciergerie était réputée comme la plus dure des prisons. Pendant la Terreur, les cellules accueillent plusieurs centaines de prisonniers, logés dans de terribles conditions d’insalubrité et d’entassement. Jusqu’en 1794, les « suspects » cohabitent avec les prisonniers de droit commun. La veille de leur comparution, les détenus étaient informés du début de leur procès et des charges pesant contre eux par « le journal du soir » ou acte d’accusation. Un fois le verdict prononcé, les condamnés à mort pouvaient s’offrir un dernier banquet.

Durée moyenne de la visite : 1h15

 

Billet jumelé Conciergerie + Sainte-Chapelle
Plein tarif : 11 €
Tarif réduit : 7,50 €
Tarif groupes : 8,50 €

 

Ouvert tous les jours
1er mars au 31 octobre, 9h30 à 18h
1er novembre au 28 février, 9h à 17h
Fermeture de la billetterie 30 mn avant
Fermé les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s