En route 2015…SurVillara – Puente La Reins 27 kms (Etape 14) © Jacotte

received_913771932036994

– Monument des pèlerins où le chemin du vent croise celui des étoiles –

Une étape faite sans ma triplette et ce sera comme ça jusqu’à dimanche.
Juste l’envie irrépressible d’être totalement libre sur le Chemin, suivre mon instinct, vivre chaque instant sans penser à rejoindre la troupe, 4 c’est beaucoup pour être totalement soi-même et ne pas s’oublier  en route.
J’ai donc décidé de m’offrir cette parenthèse en solitaire sur le Chemin.
Je sais que ma triplette en a été déroutée mais faire le Chemin, c’est se simplifier la vie et cela devenait compliqué pour moi de me régler sur des pas qui allaient plus vite que moi, sur un rythme différent.
Le Chemin, c’est d’abord un temps pour soi qui s’accompagne d’un temps pour les autres,  Ces derniers jours, j’ai laissé le temps rythmé du groupe m’envahir et  je sentais que ça ne m’allait de moins en moins.

Cette étape a donc été très particulière pour moi mais elle a été ce que j’ai voulu en faire.
J’ai marché 27 kms sans peine.
Vous dire aussi que Pampelune est une cité magnifique, qu’il faut y faire étape absolument. Reconnaître que c’était une erreur de ne pas y coucher la veille parce  que cette cité vous attrape dans ses filets dès que vous passez la porte de France.
J’y reviendrais dès que possible, c’est certain.
Une étape magique par les vues qui se sont offertes à moi, le regard se portait loin, au-delà, sur des champs d’éoliennes, des champs aux camaïeux de marrons et de verts, des vallons, des collines, des crêtes, des traversées de villages typiques, une tortilla accompagnée d’un verre de Rioja et un p’tit 24 degrés qui rendaient les gambettes joyeuses.
J’ai aussi retrouvé mon texan d’hier, s’entendre s’appeller Jaclyn a rendu mon après-midi délicieusement malicieux.
Mon franglais a été mis à rude épreuve mais j’ai fait des pas de géant en vocabulaire..mais pas en prononciation…mon dieu, je me fais peur quand je m’entends.
Une étape qui m’a donné ce que je lui ai demandé.
Ce billet est écrit dans un ancien couvent, 5€ la nuit. Je n’ai jamais dormi pour aussi peu mais l’accueil et le dortoir sont plus que correct pour le prix.
Pour la peine, je me suis offerte une soirée sangria tapas avec deux compagnons de route, on est Espagne, consommons local !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s